Question ouverte: La constitution algérienne garantit-elle vraiment la liberté de conscience ?

Devons-nous nous battre ou récapituler pour les droits de l'homme ?

Quatre ans de prison ferme pour non-respect du ramadan

Six personnes accusées de ne pas avoir respecté le jeûne du ramadan ont été condamnées à quatre ans de prison ferme chacune par le tribunal de Biskra (420 km au sud d'Alger), a indiqué mardi un défenseur des droits de l'Homme. Les prévenus, également condamnés à 1.000 euros d'amende chacun, avaient été arrêtés alors qu'ils mangeaient dans un lieu public pendant le mois de ramadan qui s'est achevé le 30 septembre, a expliqué le président d'honneur de la Ligue Algérienne pour la défense des droits de l'Homme, Me Ali Yahia Abdennour.

Selon l'avocat, l'acte pour lequel les six personnes ont été condamnées "ne tombe sous le coup d'aucune interdiction légale". "La constitution algérienne garantit la liberté de conscience", a-t-il souligné.

Sources : AFP

Sur le même sujet... ou presque !

Contenu similaire :