Question ouverte: Les chrétiens sont-ils en fin en train de sortir de leur torpeur tolérante à l'égard de l'islam ?

vu sur le site Chrétienté.info

Les fêtards du ramadan vandalisent le train de Nice
septembre 21, 2009

Les passagers du train n°881195 n’oublieront pas de sitôt leur trajet Saint-Raphaël-Cannes dimanche après-midi ! A son arrivée en gare de Fréjus, une soixantaine de jeunes monte à bord de ce train parti des Arcs à 12 h 27 pour aller à Nice fêter la fin du ramadan. Pour une raison encore mal déterminée, les wagons stoppent une demi-heure sous un tunnel entre Fréjus et Mandelieu. Vers 13heures, dans le train plongé dans le noir, des vitres sont cassées, des actes de vandalisme commis. Les passagers sont terrorisés.

A Mandelieu, des gendarmes et des policiers municipaux attendent le train. Celui-ci poursuit sa route vers Nice, mais sous escorte des forces de l’ordre. Cependant, l’atmosphère est tellement tendue qu’il n’ira que jusqu’à Cannes. Les voyous criaient «Nique la France». Décision est alors prise de le faire rentrer à Saint-Raphaël avec les fêtards trouble-fête. Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations.

Des rues barrées pendant 2 heures pour cause de prières musulmanes: c’est en plein Paris, tous les vendredis
13 octobre 2009

Les habitants du quartier de la rue Myrha subissent, de manière grandissante, l’invasion de leur espace public par des musulmans qui imposent leurs prières à l’ensemble de la population. Mais, à notre connaissance, aucune équipe de télévision n’a encore osé montrer aux citoyens de notre pays une réalité permise par la trahison laïque du maire de Paris, Bertrand Delanoë, et du ministre de l’Intérieur. les rues qui sont barrées, et interdites à la circulation et aux piétons par les prieurs musulmans ; en vert, les rues dont les trottoirs sont confisqués par les musulmans pour y prier, forçant les piétons à marcher sur la chaussée. Imaginez l’impact qu’auraient, dans un journal de 20 heures, ces images. Des musulmans se permettant d’utiliser des barrières pour fermer des rues parisiennes, s’appropriant ainsi chaussée et trottoir, pendant 2 heures !

Sur le même sujet... ou presque !

Contenu similaire :